VIII - Un esprit, plusieurs corps, multiplicité en nous - Comparaison avec la tradition médicale chinoise ( .pdf )

-----------------------------------------

Avertissement: Plus tu acquiers des connaissances, plus tu deviens responsable de tes actes et plus tu devras répondre plus tard de ce que tu as fait ou pas. Aussi la lecture de ce qui suit est strictement interdite à moins que tu sois réellement désireux de vouloir avancer spirituellement car tu ne pourras plus faire marche arrière.

-----------------------------------------


1) Plusieurs Mondes

Ce qui va suivre, j'en suis de nouveau conscient, est au-delà de l'ouverture d'esprit de la plupart d'entre nous. Là encore, tu as ton libre arbitre, mais il pourrait être judicieux d'ouvrir ton esprit à ce que nous dit Maître Philippe de Lyon afin d'avoir plus de recul sur le vivant.

L'Evangile nous apprend qu'il y a beaucoup de demeures dans la maison de Dieu le Père. Une demeure, un appartement, c'est un monde comme le nôtre.

(Vie et Paroles Page 146) : " Nous sommes dans un monde très arriéré; il y a des mondes où le dernier des habitants est plus avancé que le premier de notre planète." (04/01/1895)

(Vie et Paroles Page 175) : "L'homme a été créé sur la Terre et sur bien d'autres terres. Car il ne faut pas croire qu'il n'y en ait qu'une, de même qu'il y a plusieurs ciels et cela depuis avant la Création." (21/11/1894)

Il faut donc entendre que notre Terre n'est pas unique et que la vie existe aussi sur d'autres planètes. De même, il y a plusieurs ciels ce qui sous-entend que, même dans le paradis céleste, il y a plusieurs appartements. Maître Philippe de Lyon affirme[1] qu'il y a un appartement plus élevé que tous les autres qu'il appelle le salon de Dieu. Nul n'est autorisé à y rentrer.
La Terre est aussi un appartement... et cet appartement a un nom :

(Vie et Paroles Page 266) : "Nous sommes dans l'appartement de l'orgueil, et il nous faut tromper le concierge pour pouvoir en sortir; c'est nous qui nous y sommes fourvoyés."

C'est pour cela qu'on nous demande de mettre notre orgueil sous nos pieds!

Bien avant la théorie de la relativité d'Einstein, Maître Philippe de Lyon nous disait :

(Vie et Paroles Page 142) : "Le temps n'existe pas de l'autre côté et il n'est pas le même pour tous les mondes. Pour les uns, une heure dure des années et pour d'autres, l'inverse." (10/01/1894)

J'ai vécu une expérience dans un autre monde où quelques secondes là-bas ont duré trois heures terrestres... de 6h à 9h du matin pour information. J'étais dans une sorte de sommeil léger inhabituelle et j'étais conscient d'être dans deux corps simultanément, dans mon corps terrestre et dans un autre...

(Vie et Paroles Page 142) : "Dans d'autres planètes le temps est différent du nôtre. Le temps ni l'espace ne sont absolus; ils diffèrent selon les mondes. C'est ainsi que dans certaines planètes où j'ai passé, la nuit dure un siècle de notre temps terrestre; tout y est plus long : la vie des hommes, la durée de la respiration, etc. Une bûche mise au feu brûle en vingt-cinq ans. Les bois sont de sapin ou d'une sorte de bois voisine du sapin; les maisons isolées dans les bois; il n'y a pas de villes. Trois bûches font une nuit, ou un siècle. Les êtres de ces planètes peuvent ainsi, dans certain cas, venir vivre une existence humaine terrestre pendant leur sommeil. Si le sommeil est court, si le temps ailleurs est plus bref, cela explique les vies tranchées brusquement, les enfants rappelés brusquement de chez nous."

Cette phrase est à mettre en parallèle avec la suivante :

(Vie et Paroles Page 219) : " Une naissance demande une mort. Il est bien des êtres considérés comme vivants qui sont déjà morts; des vieillards tombés en enfance, par exemple. Leur âme est déjà employée ailleurs."

C'était le cas, par exemple, de ma grand-mère maternelle que j'ai vu partir bien avant sa mort physique au sens clinique du terme...
L'important c'est qu'une naissance demande une mort. Il faut entendre mort au sens large. Quand nous sommes dans un sommeil très profond, c'est aussi une sorte de mort et pendant ton sommeil, tu pars de ton corps!
Lorsque je faisais de la méditation très poussée, on se levait tous les jours vers 4 heures du matin. Une fois, au petit matin, bien avant que le réveil sonne, le Ciel m'a accordé de voir ce qui se passait. Soudainement en face de moi, j'ai vu, de l'extérieur, mon corps terrestre, inerte, endormi, comme mort. Plus exactement, je voyais mon côté gauche. J'étais comme une sorte de lumière, comme une comète qui fonçait droit sur le corps en face d'elle. Ce paquet de lumière visait le coeur et pénétra la gauche de mon torse. Plus je rentrais dans mon corps, plus ma conscience s'ouvrait à l'intérieur de mon corps, tout en étant aussi à l'extérieur, et plus je voyais mes paupières s'ouvrir petit à petit. Cela me rappelait le phénomène de décohérence quantique que j'avais étudié à l'Université de Physique d'Orsay à Paris. Je passais petit à petit de ce paquet d'ondes de lumière qui me faisait penser à une comète à un état de matière dans mon corps physique. Tout en rentrant, je voyais mes paupières qui s'ouvraient petit à petit, un peu comme on voit, en accéléré, une fleur qui s'ouvre. Mon corps passait aussi par une succession d'états ondulatoires au fur et à mesure que mes paupières s'ouvraient. Tout cela allait très vite et en même temps très lentement. C'est difficile à expliquer mais il faut commencer à comprendre que la nuit, on s'en va! Et cela peut être très subtil.

La nuit, on peut s'en aller vers d'autres incarnations...

On a montré ici un enchevêtrement de trois incarnations lors de nuits successives passées dans trois mondes différents[2]. Ceci est un exemple et il est possible de vivre des nuits plus simples que d'autres. Quoi qu'il en soit, cela expliquerait des matins où en se réveillant on a l'impression d'avoir rêvé de choses incohérentes comme si tout s'était superposé, emmagasiné pêle-mêle dans ce qui nous reste de souvenirs au réveil. Il faut commencer à comprendre que ton incarnation terrestre n'est pas unique. Nous venons sûrement de mondes différents où le temps est plus long nous permettant de vivre ainsi une vie sur Terre. Par exemple, certains peuvent venir d'un monde qu'on appelle ici-bàs le purgatoire...

(Vie et Paroles Page 142) : "Le temps que nous passons sur cette Terre est excessivement court; il est à peu près d'une seconde en comparaison de notre existence sur les autres planètes. Il y a des planètes où l'existence dure des milliers d'années, et d'autres où plus on vit, plus on devient jeune[3]. C'est pour cela qu'il est dit : Dans la maison de Dieu il y a plusieurs demeures." (11/06/1894)

Des planètes où l'existence dure des milliers d'années... Le purgatoire en ferait-il partie?

(Vie et Paroles Page 218) : "Nous revenons avec les passions que nous n'avons pas combattues. Quand on revient, on a la même figure que la fois précédente; on ne peut se changer que sur Terre."

En utilisant la technologie pour comparer des photos, il pourrait être intéressant, pour les non-croyants, de mener une expérience sur plusieurs siècles a priori afin d'observer le phénomène de réincarnation sur Terre! On méditera sur la page 195.

(Vie et Paroles Page 176) : "Nous sommes sur la Terre pour un temps très court, car nous avons beaucoup de maisons à habiter. La vie sur chaque planète est proportionnelle à la grosseur de la planète..."

2) Un esprit, plusieurs corps!

Dans ces citations, j'ai souligné en gras des passages importants afin que cela t'interpelle. Tu observeras la façon de procéder de Maître Philippe de Lyon pour nous interpeller sur des sujets qui nous semblent absolument impensables. Il faut toujours bien analyser ses phrases car Il y glisse des précisions sur ce que nous sommes.

Ainsi, il faut bien se pénétrer que des êtres vivants sur ces planètes où le temps est beaucoup plus long que le nôtre peuvent s'incarner, prendre une enveloppe de chair humaine, pour y vivre une existence afin de délier dans notre monde ce qu'ils y ont lié par le passé, c'est-à-dire de régler leurs dettes.

Soulignons à nouveau que nous avons plusieurs existences dans certains mondes différents du nôtre puisque le Maître nous dit que le temps que nous passons sur Terre est très court en comparaison de notre existence sur les autres planètes. Ce qui sous-entend que nous vivrions en parallèle plusieurs existences comme expliqué à la figure 1.

Notre seul et unique esprit est donc partagé dans plusieurs corps. A priori un corps dans chaque monde où nous vivons sauf pour les êtres plus élevés comme Jean et Jean le Baptiste, où on a déjà évoqué que l'esprit d'Elie animait ces deux êtres sur la même planète Terre.

3) Et les rêves?

N'as-tu jamais eu souvenir de rêves que tu vivais si pleinement que cela te semblait réel?
Que dirait à son réveil un être vivant sur une planète où le temps est plus long, tellement long qu'une nuit là-bas équivaut à une existence terrestre ici? Que dirait à son réveil un tel être alors qu'il vient de passer une incarnation sur Terre, c'est-à-dire qu'il vient de mourir? Qu'il a révé? Qu'il se souvient très vaguement d'avoir fait ceci ou cela? Comment interprétera-t-il ce qu'il vient de vivre sur Terre, le peu de souvenirs qu'il en a? Suppose qu'il venait du purgatoire et qu'il vient de passer une existence terrestre. Il se rappelle peut-être vaguement avoir lu des textes sur le Sauveur, avoir rencontré des êtres qui lui ont parlé. Au réveil, il se dira : "c'est bizarre, j'ai souvenir que quelqu'un m'a révélé..." et puis il passera à autre chose, pris dans sa vie du monde où il est, dans cette illusion qu'il croit être réel. Mais petit à petit, il prendra conscience qu'il y a un être transcendant qu'il faut retrouver. Voilà pourquoi Maître Philippe déclarait :

(Vie et Paroles Page 97) : "Il y a des milliers de mondes comme la Terre et ce qui s'est passé ici il y a deux mille ans, en même temps le Christ l'a accompli partout." (03/03/1902)

Donc même au purgatoire, la Lumière de la Croix est présente; ce qui est vrai...

Et nous quand nous rêvons, par analogie, nous venons de passer une incarnation ailleurs et nous en avons que de vagues souvenirs au réveil. Il y a des personnes qui rêvent plusieurs fois aux mêmes endroits, qu'elles sont déjà passées par ici ou par là, qui peuvent même décrire avec précision les chemins empruntés. Elles ont dû y vivre plusieurs incarnations. D'autres ont des messages venant d'ailleurs...
Maître Philippe de Lyon déclare :

(Vie et Paroles Page 198) : "Dans nos rêves nous prenons une responsabilité; les actes que nous y commettons dans certains pays devront être payés dans ces mêmes pays. Mais les souffrances que nous y éprouvons comptent aussi. C'est ce qui est écrit : ce qui est lié ici devra être délié ici."

(Vie et Paroles Page 198) : "Quand on rêve c'est une illusion, et pourtant c'est réel. Il viendra un plan où tout sera réel, où toute la réalité s'évanouira, et on croira avoir rêvé." (10/05/1904)

Terminons cette section par les trois remarques suivantes :

(Vie et Paroles Page 198) : "Nous ne sommes pas assez purs pour interpréter nos rêves." (Mai 1904)

(Vie et Paroles Page 189) : "Les êtres ont été créés avec le besoin de s'instruire, car ils ne connaissaient rien." (05/03/1902)

(Vie et Paroles Page 189) : "Nul ne peut aller au Ciel s'il ne connaît tout. Nous devons donc tout connaître, les mondes perdus[4] dans l'espace comme le nôtre. Il faudra donc que nous y allions, à moins que Dieu ne nous exonère de cette charge. Notre esprit en se développant pourra s'étendre à ces mondes et y vivre."

Ce qui prouve encore une fois que notre esprit est un, qu'il peut se développer et s'étendre à plusieurs mondes où il a besoin d'un corps adapté à chacun d'eux pour y vivre des expériences. Cela fait partie de son apprentissage.

4) Avec des corps différents du nôtre?

Dans les mondes différents, les corps ne sont pas tous semblables aux nôtres. Il y a des corps qui ressemblent à ceux de nos animaux terrestres.

(Vie et Paroles Page 146) : "Il y a une infinité de monde en dehors du nôtre où les créatures se présentent sous les formes animales de notre monde. Mais ces animaux sont bien plus élevés, bien plus intelligents que la majeure partie des hommes actuels. Ils ont une âme identique à la nôtre et sont faits, comme nous, en âme, esprit et corps, à l'image de Dieu. Ils savent des choses que nous ignorons et nous savons des choses qu'ils ignorent... notre âme peut passer en eux[5], et la leur en nous; mais en général, c'est dans le monde où on a contracté des dettes qu'on vient les payer. Seules les âmes libres peuvent aller à leur gré, dans ces mondes comme dans le nôtre, y passer une incarnation, pour y accomplir une mission ou donner un exemple."

Une question : Certains de ces animaux beaucoup plus élevés que nous seraient-ils des animaux totem, des animaux guides et protecteurs avec lesquels nous pouvons rentrer en contact?

Je te rappelle que dans mon témoignage mis sur internet, c'est une licorne blanche qui m'a amené aux portes du Royaume guidée par cette immense croix de lumière. Elle parlait et on pouvait échanger. Mais avant de se transmuter en licorne pour monter vers le Royaume, c'était un cheval ailé blanc, une sorte de Pégase! Cet animal m'avait été montré en janvier 2012 dans une de ces visions que le Christ m'a envoyée avant que je la rencontre un mois plus tard.
Je connais quelqu'un qui ne veut pas être citée qui a vu une panthère cyclope de taille beaucoup plus grosse que nos panthères terrestres à deux yeux. Elle aussi parlait, sa voix était très grave. Tout cela existe mais, de nouveau, tout dépend de ta capacité à ouvrir ton esprit.
Je te rappelle aussi qu'on ne peut rien créer qui n'existe de l'autre côté et rien imaginer sans la permission de Dieu. Par conséquent les animaux de la mythologie, quelle que soit la culture d'où nous venons, existent bien et se sont manifestés à certains d'entre nous. Cela a nourri notre imaginaire mais ce n'est en aucun cas de la science fiction. La question qu'il faut se poser est pourquoi certains y ont accès et pas d'autres?

Terminons sur les animaux par une remarque fondamentale :

(Vie et Paroles Page 170) : "Je plains celui qui ferait du mal à un animal, car pensez-vous que cet animal n'est pas aussi animé par autre chose que par la matière? Sachez bien et retenez que, dans une planète plus élevée, nous serons à notre tour les animaux de cette planète, avec cette différence de ceux de la nôtre que nous aurons la parole." (06/05/1897)

(Vie et Paroles Page 146) : "Partout il y a des êtres bons mélangés à des êtres mauvais, partout on reconnaît un Être unique créateur de toutes choses."

(Vie et Paroles Page 247) : "On nous rendra tout ce que nous faisons, cheveu pour cheveu..."

Vois comme il est grand temps de repenser notre industrialisation des animaux dans ces fermes inhumaines où des holocaustes sont pratiqués...

5) Plusieurs êtres en nous

On croit que l'autre et nous-même sommes deux êtres bien distincts. C'est en partie vrai, mais en partie faux aussi!

(Vie et Paroles Page 42) : "Si vous sentiez ce que je ressens, vous sentiriez que nous ne sommes qu'un."

(Vie et Paroles Page 121) : "La science croit savoir et elle ne sait rien; celui qui croit savoir quelque chose n'est, par son savoir, conduit qu'à la négation. Nous croyons savoir et nous ne savons rien, nous croyons voir et nous ne voyons rien.
Nous croyons être un seul être et il y a plusieurs êtres en nous; nous croyons avoir notre libre arbitre et nous ne l'avons pas; nous croyons avoir une pensée, nous croyons agir par nous-mêmes et nous subissons l'influence de tous les êtres qui sont avec nous..." (Mai 1895)


Cette phrase n'est pas agréable à entendre quand on est encore dans l'illusion mais elle est tout à fait juste. Tu noteras que le Maître emploie souvent, pour ne pas dire systématiquement, le nous afin d'éviter le vous qui serait trop direct car évidemment les remarques qu'Il formule sur nous ne peuvent s'appliquer à Lui.

Il y a vraiment plusieurs êtres en nous. Nous subissons leur influence et cela influe sur le peu de libre arbitre qui nous reste. Je rappelle que ce libre arbitre consiste à accepter ou à refuser les clichés envoyés soit par le Ciel soit par les ténèbres. On renvoie la personne intéressée à notre article sur les clichés.

La science a mis en relief que certaines bactéries, donc des êtres vivants, dans nos intestins pouvaient modifier nos comportements. Après une greffe d'organe, des êtres greffés ont été surpris de faire des choses qu'ils ne faisaient pas avant, notamment après une greffe de coeur. On perçoit qu'il y a des choses plus subtiles dans nos cellules et nos organes que ce qu'on aurait pu imaginer.

De ma toute petite expérience, j'ai constaté que cela allait beaucoup plus loin. Je pratiquais à l'époque la méditation Vipassana. C'est une méditation créée par le Bouddha. Si tu souhaites la pratiquer, attention de NE PAS prendre refuge en lui mais de bien prendre refuge dans le Christ. C'est très important! Si tu as lu mes articles, tu devrais avoir désormais une intuition très forte sur le nom réel de l'archange qui en s'incarnant sur Terre s'est appelé Bouddha. À cette époque, je n'avais pas conscience de ce que je faisais. Il n'en demeure pas moins que cette méditation est très efficace. Même si ton libre arbitre est souverain, prend conscience de ce que tu fais. Personnellement, j'ai arrêté de la pratiquer.

Lorsque je faisais cette médiation très poussée, j'avais tellement ralenti mon corps que je pouvais sentir ma circulation sanguine par moment, voir à l'intérieur mes poumons; ils étaient comme des sacs se gonflant à chaque inspiration. J'étais très à l'écoute de ce qui se passait dans mon corps. Ce jour-là, les gens qui nous entraînaient à la méditation nous avaient préparé un repas très léger à midi avec un gâteau au chocolat en dessert coupé en petites parts. Il te faut savoir que je suis gourmand. La vue du gâteau au chocolat a tout de suite attiré mon attention et voici, une forme noire grisâtre qui avait la forme d'un corps est sortie de moi par le torse; je l'ai vue! Elle est sortie de moi si puissamment pour s'emparer du gâteau au chocolat que sa sortie de mon corps m'a fait faire un pas en avant vers le gâteau alors que je n'avais rien décidé de tel. J'ai refusé d'aller plus loin et la forme grisâtre a disparu. Cette expérience m'a beaucoup troublé.

Je te raconte cela pour te dire que dans ton corps de chair, ton esprit n'est pas le seul à prendre des décisions, il y a aussi d'autres êtres, issus de ta chair, dont tu ne soupçonnes pas l'existence, qui te pilotent sans que tu en aies conscience.
La chair est difficile à soumettre. Elle peut te faire faire des choses qui vont à l'encontre de ta volonté...

Ce vécu m'a fait voir certaines choses différemment. Le paragraphe suivant est juste l'occasion d'avancer une hypothèse. Souvent, on m'a fait des remarques sur l'homosexualité et l'Eglise, "et toi qui est chrétien t'en penses quoi...?" Ma réponse est plus un axe de réflexion qu'autre chose.

Voici, rappelle-toi que la réincarnation est une réalité, que nous avons passé des milliers de vie avant celle-là d'après Maître Philippe de Lyon. Il faut savoir aussi que nous pouvons exploré les corps soit masculin, soit féminin (j'ai connu deux femmes médiums qui se souvenaient d'avoir existé sur Terre en tant qu'hommes). Le Maître nous certifie aussi dans Vie et Paroles page 219 que "... si un être a, dans une incarnation, commis un crime sur une femme par exemple, il reviendra femme subir le même affront et le même crime qu'il a fait subir autrefois..." Ceci montre qu'on peut être incarné dans un corps féminin ou masculin.

Suppose maintenant qu'un être ait vécu dans un corps féminin pendant beaucoup de vies successives juste avant cette incarnation-là. De nouveau incarné, le réflexe de sa chair est d'aller chercher un corps masculin à aimer.

Suppose que cet être accepte, avant de s'incarner, de vivre dans un corps masculin pour des raisons qui lui sont propres. Puisque selon Maître Philippe de Lyon, nous reprenons notre corps dans cette incarnation, une fois dans son corps, sa chair retrouve ses réflexes d'avant et le pousse à aller vers des corps masculins. Comme moi avec le gâteau au chocolat, sa chair va le pousser à faire quelque chose contraire à ce qu'il avait initialement prévu de faire, en l'occurrence ici explorer sa partie masculine et non sa partie féminine. Le voilà homosexuel selon nos termes terrestres.

Cet axe de réflexion m'est venu de ce que j'ai vécu mais aussi de mon expérience en Allemagne alors que j'étais en post-doctorat à Greifswald (2003-2004). J'étais logé pendant mon séjour dans une grande maison proposant de larges pièces en guise d'appartements pour y vivre. Un couple d'hommes homosexuels en était les gérants. Nous avons tellement sympathisé qu'ils m'avaient invité à manger chez eux. Quelque chose m'interpellait chez eux mais je ne savais pas quoi.
Lors d'un grand repas de famille auquel j'étais invité, l'un deux a offert un grand bouquet de fleurs à l'autre et c'est à ce moment que j'ai réalisé. J'ai été attiré spontanément par leurs regards. Leurs regards étaient comme celui d'une femme amoureuse à qui tu offres des fleurs. Ils étaient des êtres féminins dans des corps masculins!

Beaucoup plus tard, j'ai eu parmi mes clientes en acupuncture une jeune femme. Elle n'était pas homosexuelle mais avait clairement des problèmes avec sa féminité. Rejet de son corps, pas de poitrine, cheveux coupés très court à la garçonne. C'est lors d'une séance d'acupuncture que j'ai compris. De nouveau, le regard de cette femme m'a interpellé. C'était un regard de garçon dans un corps de femme...

Et si l'homosexualité ou la difficulté à s'assumer dans le corps qu'on possède dans cette incarnation signaient la transition entre une série d'incarnations passées dans un corps féminin (respectivement masculin) et une incarnation dans un corps masculin (respectivement féminin)?
Cette transition devrait se faire naturellement a priori mais il pourrait y avoir des corps où la chair est plus forte que l'esprit qui l'habite, en tout cas, concernant cet aspect de la sexualité dans ces exemples-ci. Les êtres de la chair forceraient l'esprit qui l'habite à retrouver certaines habitudes d'avant; habitudes que cet esprit avait dans les incarnations précédentes.

Il te faut savoir qu'avant de naître tu portes les deux sexes. Si les parties génitales descendent, tu naîtras garçon, si elles ne descendent pas tu naîtras fille. Donc, le corps que tu reprends d'une incarnation à l'autre peut évoluer soit en femme, soit en homme. Il est à noter que des êtres peuvent naître sans avoir pu ou su faire de choix sur le sexe avant de s'incarner et naissent avec les deux sexes. Cela ne serait pas si rare selon les experts. Tout cela est subtil et il n'est pas idiot de faire l'hypothèse que j'avance.

6) Plusieurs êtres en nous dans la tradition médicale chinoise

Il y a très longtemps, les experts de la tradition médicale chinoise et certains taoïstes affirmaient aussi qu'il y avait plusieurs êtres en nous. Ils affirment que ces êtres sont des démons. L'idéogramme utilisé par les chinois pour désigner les démons est l'idéogramme Gui. La tradition médicale chinoise affirme aussi que des esprits sont associés aux organes. Celui du Foie s'appelle Hun et celui du Poumon s'appelle Pò. On remarque que dans l'écriture chinoise du Hun et du Pò, l'idéogramme Gui, démon, apparaît.

Idéogrammes Gui, Hun Et Pò.

Nous avons donc des êtres démons en nous. Nous sommes constitués de ces démons mais aussi de pure lumière divine. Comme dit Maître Philippe de Lyon, Dieu nous a confié le Bien et le Mal, à nous de faire triompher le Bien!

Approfondissons les découvertes faites par ces experts[6] incarnés à des époques très éloignées de la nôtre. Cela nous aidera à comprendre et à élargir notre point de vue sur ce que nous sommes. On rappelle que Qi veut dire souffle, énergie.

Zhang Jie Bin dans le Lei Jing (Classiques des difficultés) dit : "A la conception d'un être, au début (il y a) une transmutation et une transformation qui devient forme. L'esprit de cette forme est nommé Pò. A l'intérieur du Pò, naturellement il y a un Qi, l'esprit du Qi est nommé Hun."

L'esprit et l'âme doivent s'unir à la forme pour prendre chair, pour s'incarner. Cette chair, cette forme est animée par le Pò. Quand cette forme grisâtre, attirée par le gâteau au chocolat, sort de mon torse et me fait faire un pas en avant, contrairement à ma volonté, c'est un démon issu du Pò qui sort de mon corps et je te rappelle que le Pò est lié au Poumon. Rappelle toi que dans l'idéogramme Pò, il y a celui de Gui. Gui évoque ce qui est associé aux démons.

Wang Chong dans le Lun Heng (Essais Critiques) dit : "L'homme en mourant devient (i.e. se métamorphose en) démons (Gui), (...) ils (i.e. les démons) sont capables de tuer les personnes."

Tu noteras que beaucoup de désincarnés errent après la mort...
On a besoin de la forme, de la chair pour être incarné. D'où la nécessité de transmuter ces Gui (démons) en Lumière le plus rapidement possible.

Le Su Wen affirme que le Pò est mis en réserve dans le Poumon. Citons quelques conséquences sur la santé. Le chapitre 54 du Ling Shu dévoile que le Qi (énergie) du poumon d'une personne âgée étant affaibli, le Pò se sépare et à cause de cela on se trompe facilement en parlant.
Nul besoin d'être âgé. Avoir eu une maladie grave au poumon peut faire qu'on cherche souvent ses mots car le Pò est touché. Ceci est aussi confirmé par Zhu Xi : "La capacité à se souvenir et à distinguer dépend du Pò". Chen Ying Ning affirmait que l'acuité auditive et visuelle étaient aussi du domaine du Pò. On a donc besoin du Pò pour vivre. Su Dong Po ajoutait : "Le Jing Qi c'est le Pò, le Pò est composé de Gui" (Transmission sur le classique des changements de Dong Po). Le Jing est l'essence Yin la plus pure. Chez les hommes, le sperme fait parti du Jing, d'où l'importance de le conserver. On apprend donc que le sperme est affecté par les Gui. C'est pour cela que Joachim, le père selon la chair de la Très Sainte Vierge Marie reçoit un rayon de lumière divine sur les parties génitales avant la conception. Cela a déjà été expliqué dans mon témoignage mis sur internet.

Dans le Tai Yi Jin Hua Zong Zhi (Objectif de la fleur doré du grand Un) il est dit : "Le Pò est Yin, son Qi est immergeant et trouble, il est attaché à la forme (i.e. corps) et aux désirs du monde (ou désir de chair)".

Tu as besoin du Pò pour t'incarner. Mais ce Pò a besoin d'être transmuté en bien car il est composé de démons attachés aux désirs et pourrait te faire faire des choses que tu n'as pas décidé de faire. N'oublie pas ce que disait Maître Philippe de Lyon : "on revient avec les passions qu'on n'a pas combattues" donc avec les Gui qu'on n'a pas transmutés en Lumière. Les addictions par exemple ont leur source dans ces Gui. Dieu ne punit pas; il n'a pas besoin de punir car ce qui nous arrive est la conséquence logique de nos actes précédents... autrement dit les Gui que tu ne maîtrises pas se chargeront de te tacler.

Il faut donc être conscient de l'existence d'êtres en toi, de type démons, plus ou moins puissants, qui te sont nécessaires pour ton incarnation mais qui peuvent t'entraver. La tradition affirme que le Pò est composé de sept démons. Ce sont les principaux. Le Yun Ji Qi Qian (Sept fiches de bambou de la boîte des nuages) nomme ces sept principaux démons : Chien Cadavre (Shi Gou), Débauche Cachée (Fu Shi), Occulte Moineau (Que Yin), Monstre Glouton (Tun Zei), Mauvais Poison (Fei Du), Nettoyeur de Détritus (Chu Hui) et Poumon Puant (Chou Fei).

Je ne peux pas te confirmer les noms de ces êtres. Mais cette forme grisâtre attirée par le gâteau au chocolat serait-elle de type Tun Zei (Monstre Glouton)?

Allons plus loin. On a vu que le Pò est associé à la chair, à la forme et au Poumon. En opposition, le Hun est associé au Foie. Le Foie met en réserve le Hun dit le Su Wen. Le Tai Qinq Zhong Huang Zhen Jing (Classique du véritable Zhong Huang de la grande clarté) précise :

"Le Hun est engendré par le Ciel, le Pò est engendré par la Terre."

Rappelle-toi que dans l'idéogramme Hun, il y a aussi l'idéogramme de Gui (démons...). Mais Hun est plus lumineux que Pò. Pour les Chinois, le Hun est aussi affecté par Gui. Pour les chrétiens, nous sommes des anges déchus. Notre partie lumineuse a donc bien été ternie par les démons. Tu comprends maintenant qu'il est différent d'avoir un corps de chair issu de la Terre, donc associé au Hun, au Pò et au Gui et d'avoir un corps non issu de la Terre comme le Christ avait, c'est-à-dire d'avoir un corps pur.

Le Tai Yi Jin Hua Zong Zhi (Objectif de la fleur dorée du Grand Un) précise :

"Le Hun se trouve dans le coeur céleste, [il est] Yang, son éclat est léger et clair, il vient naturellement du vide suprême (Tai Xu), il a la même forme que le commencement originel."

Rappelle-toi de nouveau que dans l'idéogramme Hun il y a aussi l'idéogramme de Gui (démons...). Note aussi que les Chinois de cette époque parlent de vide suprême contrairement aux Chrétiens. Il n'y a rien d'étonnant car Maître Philippe de Lyon nous rapporte que le Ciel était fermé depuis 6000 ans avant la naissance de Jésus et que Jésus l'a ouvert. Cela veut concrètement dire que même avec la méditation poussée à l'extrême, les experts chinois ne pouvaient pas aller au-delà de ce Tai Xu (grand vide) qu'ils ressentaient comme ultime. Pour le Chrétien ce grand vide n'est plus, il est plein de présence de Dieu le Père.

Allons plus loin. Le Hun est associé à trois esprits Yang principaux. Le Yun Ji Qi Qian (sept fiches de bambou de la boîte des nuages), entre autres, précise les noms et les actions de ces esprits :

"Tai Guang (Lumière Foetal) prolonge la vie, Bai Shuang Ling (Esprit Serein Blanc) augmente la chance, You Jing (Essence Paisible) rejette la mort (...) Dans le corps humain, il y a trois Hun, ils sont nommés les trois vies (destins). Un gouverne le destin, un gouverne la richesse et la chance, un gouverne la réduction des malheurs (infortunes)."

Et aussi :

"Les trois Hun protège l'esprit, [ainsi] les sept Pò ne peuvent pas l'anéantir."

Le Yun Ji Qi Qian (sept fiches de bambou de la boîte des nuages) précise de nouveau :

"Le Hun désire que l'homme vive, le Pò désire que l'homme meurt."

De nouveau, on est dans cette dualité Démons/Ciel qui se manifeste dans l'homme par Pò/ Hun pour les Chinois de cette époque. Cette dualité, ce combat sont renforcés par le Xing Ming Gui Zhi (Principes sur la nature innée et la force vitale) :

"Le jour, le Hun réside dans les yeux; la nuit, le Pò habite dans le foie... On rêve beaucoup quand le Pò contrôle le Hun. On peut être conscient (percevoir) beaucoup quand le Hun vainc le Pò."

Quand le Pò (aspect démons) contrôle le Hun (aspect plus lumineux), on rêve beaucoup. Mais quand le Hun (aspect plus lumineux) contrôle le Pò (aspect démons) on perçoit beaucoup, c'est-à-dire qu'on commence à accéder au subtil, aux choses cachées...

Cette dualité Hun / Pò est aussi une complémentarité. En l'homme, il y a une interaction entre ces deux types d'esprits. L'un a besoin de l'autre et réciproquement. Le Lei Jing (Classique des difficultés) complète nos connaissances :

"Le Hun, c'est la radiance du Pò; le Pò, c'est la racine du Hun (...) Ces deux choses ne sont pas séparées. Le Jing s'accumule alors le Pò s'accumule, le Qi s'accumule alors le Hun s'accumule, c'est ce qui produit un corps humain."

Les deux sont donc vraiment liés et l'un fait évoluer l'autre soit vers les ténèbres soit vers la Lumière. Le Li Ji (Mémoires sur les rites - Chapitre 11) ajoute :

"(A la mort) Le Hun et le Qi retournent au Ciel, le corps et le Pò retourne à la Terre."

Maître Philippe de Lyon affirme qu'il faudra rendre à la Terre le corps qu'elle nous a prêté... Il précise aussi qu'il ne faut surtout pas se faire incinérer.

Le Zhu Zi Quan Shu (Oeuvre intégrale de maître Zhu) précise :

"Au moment de mourir, un Qi chaud monte et sort, c'est ce que l'on nomme la montée du Hun. Le bas du corps graduellement refroidit, c'est ce que l'on nomme la descente du Pò."

J'avais demandé à Thomas, un de mes amis, en stage à l'hôpital, d'être extrêmement attentif lorsqu'il accompagnerait un patient en fin de vie. L'occasion s'est présentée peu après notre discussion. Ce jour-là, il tenait les mains d'un monsieur en train de se désincarner. Il a senti, ce sont ses termes, quelque chose qui se retirait du corps, comme aspiré. Thomas a dû lâcher ses mains car il se sentait aussi aspiré et sur le point de partir avec lui.

Résumons. Pour s'incarner, on a besoin d'un corps. Notre esprit le construit en rentrant en interaction avec des Gui, des démons. Nous avons donc Lumière et démons en nous. Le Ciel et les Ténèbres nous envoient des clichés pour nous faire bouger soit dans le camp de la Lumière soit dans le camp des Ténèbres. Notre très mince libre arbitre consiste à accepter ou non ces clichés. Evidemment, les Gui seront plus réceptifs aux Ténèbres et voudront te mener là où tu ne voudrais pas aller et la lumière qui est en toi, donc le côté Hun, sera davantage réceptif à la Lumière divine et essaiera de t'emmener là où les Gui ne veulent pas aller. De là naîtra ou non une transmutation des ténèbres en Lumière. Voilà pourquoi certains sont en avance et d'autres en retard dans le travail que Dieu a confié à chacun, ce travail consistant à transmuter sa part de ténèbres en Lumière, de faire triompher le Bien sur le Mal. Voilà pourquoi le Christ est descendu : pour nous montrer le chemin. Le péché originel a été de vouloir rentrer dans ce monde dual Bien/Mal. Notre orgueil a été de croire que nous pouvions nous en sortir seuls, par nous-même, sans aide de quiconque. Voilà pourquoi nous sommes incarnés sur Terre. Comme dit Maître Philippe de Lyon : "vous êtes sur Terre, c'est vous qui vous y êtes fourvoyés". Tu penses percevoir le pétrin, pour rester poli, dans lequel nous sommes. Crois moi, tu es loin du compte!

Allons plus loin! Le Quan Zhen Ji Xuan Mi Yao (Principaux mystères du recueil de la réalité complète) apporte une précision lourde de sens :

"Zhen, c'est le dragon, c'est le Hun. Dui, c'est le tigre, c'est le Pò."

Ceci veut dire que Pò est inféodé à une puissance spirituelle que les Chinois de l'époque nommaient Tigre et que Hun, notre côté lumière, ce qui venait du Ciel, est inféodé à la puissance spirituelle du dragon. Rappelle-toi que dans l'idéogramme Hun il y a aussi l'idéogramme de Gui (démons...)!

Lors d'une récitation de mon chapelet quotidien, j'ai vécu quelque chose qui m'a profondément troublé. Une voix grave, d'outre tombe, profonde est sortie de mon foie! Elle venait d'un être qui avait remué rapidement. Cela m'a donné l'impression de quelque chose qui serpentait. Pendant mon chapelet, cette chose avait lâché d'une voix grave : "Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit comme il était au commencement, maintenant et pour toujours et dans les siècles des siècles. Amen". Elle l'avait lâchée, me semble-t-il, avec résignation comme s'elle ne pouvait plus tenir la position qu'elle occupait en moi. Cela m'a procuré un énorme soulagement venant du foie, comme si le foie se relâchait profondément.
Vois comme la tradition médicale chinoise avait vu juste :
D'abord cette forme grisâtre sortant du torse/Pò puis cet être venant du Foie/Hun inféodé jusqu'à peu au dragon.

Or dans le Christianisme, le Dragon, ou Serpent, représente le diable. Tu perçois donc que ta composante Lumière Hun est inféodée à un être qui se nomme Dragon. Tellement inféodée, que les Asiatiques ont rendu et rendent encore des cultes au Dragon. Il serait terriblement naïf de croire que le dragon du Christianisme et celui des Asiatiques sont deux êtres différents. Nous vivons, je te le rappelle, sur la même planète Terre!

Tellement inféodés, que le Dragon les a pétris dans leur culture. Voilà pourquoi il est difficile, nous Chrétiens qui commençons à nous libérer de ce carcan, de faire prendre conscience à nos soeurs et nos frères du piège dans lequel ils se sont, comme nous, fourrés, depuis le péché originel. Je te rappelle que dans mon témoignage, j'ai vu celui qu'on nomme le diable sous la forme d'un serpent principalement, mais aussi sous la forme d'un dragon, notamment lors de mon voyage au Vietnam. Le Diable a marqué tous les êtres dans leur culture, dans ce qu'ils sont au plus profond d'eux. La culture occidentale n'y a pas échappé non plus, encore moins l'Eglise catholique. La culture arabe a souffert aussi. C'est pour cela que leur écriture serpente! C'est pour cela que l'appel du muezzin fait écho en nous. Comme je l'ai écrit, au matin du 27 décembre 2013 en Israel, le muezzin s'est mis à chanter alors que je récitais mon chapelet depuis quelques minutes. Et pendant que je récitais le chapelet, il appelait, il appelait, il appelait... Et j'ai vu...

Je suis conscient que c'est impensable, intolérable à entendre et que l'humanité engoncée dans son orgueil aura du mal à écouter. Combien de siècles, de millénaires de souffrances, de guerres entre nous, combien de milliers de réincarnations, faudra-t-il à l'humanité pour enfin admettre qu'elle est dirigée par une puissance qui veut se prendre pour Dieu, qui détient le contrôle sur nous tous via des clichés qu'elle nous envoie?
Cette haine n'a pas de sens; elle n'est là que pour attiser ton ego et te croire supérieur aux autres alors que nous ne sommes rien. Ce n'est pas le Juif, le Musulman, le Chrétien, le Bouddhiste, le Shintoïste, l'Athée, ou l'Infidèle qu'il faut combattre, mais les puissances qui gardent leur esprit en captivité et qui les manipulent!

Tu perçois bien maintenant que Dieu n'a nul besoin de nous punir. Si tu ne veux pas aller vers la Lumière, Il retirera une partie de sa protection. Et ces puissances qui ne sont qu'un gigantesque mur de Haine inimaginable n'auront plus qu'à t'écraser. D'où la souffrance! D'où aussi cette phrase de Maître Philippe de Lyon qu'on a déjà évoquée : "ce que vous vivez n'est que la conséquence logique de vos actes précédents".

Voilà pourquoi Jean Baptiste disait dans l'Evangile de Matthieu 3-2 :

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche."

Qu'est-ce qu'un Chrétien? Quelqu'un, comme toi, qui à un moment d'une de ses vies antérieures a eu la force de se repentir.
Est-il meilleur que la plupart? Non en général, bien qu'il devrait l'être s'il suivait le message de l'Evangile. Il a juste fait un pas décisif vers la libération. Voilà pourquoi, toi comme moi, nous avons encore beaucoup de travail à faire pour devenir meilleur et se purifier.

(Vie et Paroles Page 338) : "Il a été dit : "Hors l'Eglise, point de salut". Cela est vrai. Mais l'Eglise est universelle; l'Eglise c'est la charité. Hors la charité, pas de salut." (17/02/1902)

"Toutes les religions se fondront en une seule : celle de la charité." (13/01/1897)

Terminons sur ce que Maître Philippe de Lyon a confié à quelques-uns de ses proches :

(Les Réponses Page 21): "Les êtres qui m'auront connu et qui n'en feront rien iront se suicider à un moment donné."

(Les Réponses Page 21): "Je te défends de dire qui je suis."

Surtout ne prie en aucun cas le Maître, il l'a dit lui-même à Sédir :

(Les Réponses Page 28) : "Non ne t'adresse pas à moi dans tes demandes adresse-toi directement au Ciel, j'entendrai mieux."

(Vie et Paroles Pages 41-42) : "Cela ne me fait rien que vous m'en vouliez; vous pouvez ne pas m'aimer du tout, je vous aime pour deux. Ce que je vous demande seulement, c'est d'aimer votre prochain comme vous-mêmes." (10/06/1894)

Quand tu sauras qui est vraiment le Maître, tout deviendra clair...






[1] Page 94 de Vie et Paroles.

[2] C'est évidemment plus subtil mais on pourra penser au film : Inception pour concrétiser ces idées abstraites pour nous.
Tout ce qui est ici ne peut être ici que si cela existe de l'autre côté. Ce que tu crois être de la science fiction n'est pas.

[3] Cela ne te rappelle pas le film : L'étrange Histoire de Benjamin Button?
Tout ce qui est ici ne peut être ici que si cela existe de l'autre côté. Ce que tu crois être de la science fiction n'est pas.

[4] Jean..., Jean Chapas dans cette incarnation, a confirmé que l'Atlantide a bien existé...

[5] Pour rendre l'explication plus concrète pense au film : Avatar... Tout ce qui est ici ne peut être ici que si cela existe de l'autre côté. Ce que tu crois être de la science fiction n'est pas.

[6] Les citations de langue chinoise sont tirées d'un cours de médecine de Philippe Sionneau. Les traductions du chinois vers le français sont aussi de Philippe Sionneau.