II - "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie" ( .pdf )

A la suite de la mise en ligne de mon témoignage, beaucoup de gens ont réagi par des interrogations pertinentes mais aussi avec des confusions car nous connaissons très mal ce que propose réellement l'Evangile.

Le but de ces textes est donc d'expliquer et de jeter un oeil nouveau, qui ira même jusqu'à désarçonner la plupart d'entre nous, Chrétiens ou non, à propos de ce que propose l'Evangile, notamment dans quelques phrases et notions qui dérangent et interrogent les gens d'aujourd'hui afin de donner à tous ceux qui sont dans une quête spirituelle des éclairages nouveaux.

Ces éclairages sont basés sur les enseignements d'un être hors du commun, Monsieur Anthelme Nizier Philippe, qui a vécu entre 1849 et 1905 à Lyon principalement, mais aussi sur des expériences que le Ciel m'a accordées.

Nous savons tous que les débats autour de la spiritualité sont souvent enflammés, passionnés. Chacun est sûr de détenir la vérité et dénigre les propos de l'autre mais peu rejettent la passion au profit d'un raisonnement logique et déductif. Et si on regardait la spiritualité au même titre que les mathématiques, avec un oeil logique et un esprit déductif ?

* * *

Commençons donc par ce qui dérange le plus et qui revient dans la bouche de beaucoup de gens. Lorsqu'on parle de l'Evangile beaucoup de monde s'irritent à la phrase de l'Evangile de Jean 14-6:

"Je suis Le chemin, La vérité, et La vie. Nul ne vient au Père que par moi."

et aussi :

"Je suis La lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura La lumière de la vie".

Que remarque-t-on? Le Christ n'a pas dit : "Je suis Un chemin, Une vérité et Une vie", ni "Je suis Une lumière du monde", alors qu'il dit " les ténèbres", ce qui sous-entend qu'il y a plusieurs types de ténèbres.

Il y a dans les déclarations du Christ une revendication à l'unicité.

Voilà pourquoi beaucoup s'interrogent et me disent en substance:

"N'est-ce pas présomptueux de croire qu'on a la Vérité et pas les autres?"
"Pourquoi les autres avec leurs croyances différentes n'auraient pas aussi la Vérité?"

D'abord, il faut vraiment faire une distinction entre notre culture, la religion catholique et l'Evangile. Ce n'est PAS notre culture occidentale qui serait dans le vrai plus qu'une autre! Nous devons aussi séparer l'Evangile, qui est un texte universel que chacun peut découvrir ou redécouvrir, quelle que soit sa culture, de la religion catholique pour le moment.

Ainsi dans ces textes que nous proposons, nous regarderons l'Evangile comme un texte en soi. De nouveau, nous demandons aussi aux personnes qui nous écoutent de laisser toute passion de côté et de raisonner comme si on avait affaire à un défi scientifique. Tant que nous mêlerons passions et raisonnements nous ne pourrons pas avancer.

Que pouvons nous déduire de ces deux déclarations : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie." et "Je suis la lumière du monde."?

Déduction 1:

Comme nous l'avons déjà mentionné, il y a revendication à l'unicité. Unicité du chemin, unicité de la Lumière, unicité de la Vie, unicité de la Vérité, mais multiplicité des voies pour les ténèbres.

Cela veut dire, selon le Christ, que toutes les autres religions ou croyances sont, soit dans une vérité partielle, soit dans le faux, soit dans le mensonge. Donc l'Islam, le Bouddhisme, le Shintoïsme, l'Hindouisme et les autres voies... ne sont que des vérités partielles, ou dans le faux, ou dans le mensonge. Cela veut dire que ces voies ne sont pas dans la Lumière et par conséquent sont dans les ténèbres.

Evidemment pour quelqu'un qui partage l'une ou l'autre de ces croyances, c'est inacceptable de l'entendre. D'où les passions qui se déchaînent et la colère de chacun qui croit ne pas être compris, bafoué dans sa culture et dans ses croyances. Mais là encore, nous nous devons de raisonner comme des scientifiques et de laisser la passion de côté! Regardons ce que nous pouvons encore en déduire.

Déduction 2:

Ecoutons d'abord ce que le prophète Isaie nous dit :

"Car ainsi parle le Très-Haut,
Dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint:
J'habite dans les lieux élevés et dans la sainteté;
Mais je suis avec l'homme contrit et humilié,
Afin de ranimer les esprits humiliés,
Afin de ranimer les coeurs contrits. "


Mais... mais posons-nous la question... contrits de quoi, humiliés par qui?

Il y a dans ce monde une dualité difficile à nier : Le combat entre le Bien et le Mal, entre les ténèbres et la Lumière. Ceci se manifeste par un combat quotidien inconscient chez la plupart des êtres humains qui, à force d'être plongés dedans, n'ont pas ou plus le recul suffisant pour le percevoir et cependant il est bien là. Tu remarqueras que ce combat se manifeste, avec l'assentiment de tous, au cinéma. On pensera par exemple à Harry Potter ou au Seigneur des Anneaux. Ce qu'il faudrait commencer à saisir c'est que nous sommes, nous aussi, dans une aventure dirigée par cette dualité Ténèbres - Lumière. Le Christ, dans la prière du Notre Père qu'il a transmis à ceux qui le suivaient, n'aurait pas ajouté "Mais délivre nous du Mal" si ce "Mal" n'avait aucune réalité...

Et cela va bien plus loin que tu ne l'imagines car il faut se pénétrer du fait suivant : Les divinités que l'humanité a eues à travers les civilisations et que l'histoire a décrites sont des êtres qui ont vraiment existé et existent vraiment. Maître Philippe de Lyon n'aurait pas dit :

(Vie et Paroles Page 98) : "Il n'y a aucun rapprochement possible entre Jésus et les autres (Orphée, Krishna, Odin...), absolument rien de commun."

si Orphée, Krishna, Odin... n'étaient qu'une pure invention humaine. Ce serait une insulte à l'intelligence des personnes qui croyaient en elles de prétendre qu'elles n'ont pas existé. Lorsqu'un culte est rendu à telle ou telle puissance, crois bien que derrière le symbole ou la sculpture devant laquelle ces personnes se prosternent ou se prosternaient, il y a ou avait un ou plusieurs êtres dont la puissance peut varier considérablement. Certains humains ont des dons pour ressentir ces puissances et communiquer avec elles, même encore aujourd'hui. C'est ainsi que des cultes en Asie sont ou étaient rendus aux dragons prétendument légendaires ou aux nombreuses divinités hindouistes par exemple. Ce serait une erreur intellectuelle grave, doublée d'un orgueil démesuré, de prétendre qu'il n'y a rien d'autre que de la pierre ou du bois derrière les statues symbolisant ces êtres... de même pour les cultes que les Anciens rendaient aux dieux grecs, romains ou égyptiens par exemple.

Ce fait, difficile à croire pour celui qui n'a pas le don de communication avec ces êtres, est mis en évidence par le premier commandement de Dieu le Père :

"Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face."

Ce qui sous-entend bien qu'il y a d'autres dieux, d'autres divinités... ou du moins d'autres êtres très puissants qui tentent de se substituer à Dieu le Père pour proposer aux humains une autre voie.

Voilà pourquoi le Christ, Dieu fait Homme, déclare : "Je suis le chemin, la vérité et la vie" ce "Je suis" est en écho à la réponse que reçut Moise de Dieu (Exode 3:14) :

"Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "Je suis" m'a envoyé vers vous."

La deuxième déduction s'en suit : l'homme depuis la chute est asservi et humilié par quantité de puissances dont il n'a pas conscience et ces mêmes puissances sont souvent niées par l'homme moderne. Le Christ, par son incarnation, rappelle que l'homme est assigné à un autre rang que celui qu'il occupe actuellement. Voilà pourquoi son message à travers l'Evangile est universel et va au-delà de toute culture ou religion.

Des questions se posent alors:

Pourquoi Dieu le Père autorise-t-il ces puissances à nous asservir?

Difficile de répondre à cette question car il nous faudrait connaître l'origine du Mal, ce qui nous est refusé pour l'instant. Mais on peut donner deux pistes de réflexion :
1) Le libre arbitre. Il ne peut pas y avoir de libre arbitre s'il n'y a pas de contre propositions car alors comment pourrait-on choisir?
2) Le choix conscient. Petit à petit, ceux qui le souhaitent prennent conscience de ces puissances et commencent à percevoir la véritable identité de chacune d'entre elles. Ceux qui le souhaitent pourront alors choisir en toute connaissance de cause...

Quel intérêt ces puissances ont-elles à asservir l'homme?

L'homme a une âme. C'est la nourriture de ces puissances qui nous asservissent. Dans les paraboles de l'Evangile, les êtres humains sont souvent comparés à des brebis. On méditera cette phrase de l'Evangile de Jean 10-11 :

"Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.
Le berger mercenaire n'est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s'il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s'enfuit ; le loup s'en empare et les disperse."


J'ai vu et je ne suis pas le seul, beaucoup d'êtres errer après leur vie sur Terre, leurs yeux étaient vides, sans âme... ils sont devenus des esprits errants, sans vie en eux... ce qui n'est absolument pas le cas des êtres que j'ai vus, après leur vie terrestre eux aussi, mais qui avaient suivi le chemin, la vérité, la vie...

Voilà pourquoi il y a l'hindouisme ou le bouddhisme, entre autres, nient l'existence de l'âme...

Soit, mais alors:

Comment ces puissances procèdent-elles pour manipuler l'être humain?

C'est simple et vicieux à la fois. Elles utilisent aux moins deux types de portes. En tout cas, je peux décrire deux mécanismes concrets que j'ai découverts pendant mon propre parcours et ma propre errance spirituelle.

Le premier type de porte : Les icônes, statues et symboles!

Lorsque tu décides avec ton libre arbitre d'accueillir chez toi, inconsciemment ou non, une statue, une icône, un symbole d'une croyance ou d'une religion, tu ouvres, que tu le veuilles ou non, une porte entre ces puissances et toi et ta famille. Lorsque c'est un Bouddha, tu ouvres une porte entre toi, ta famille et Bouddha. La tradition bouddhique a véhiculé une image plutôt exceptionnelle de cet être mais es-tu sûr que cette image correspond à la réalité? Es-tu sûr que cet être travaille pour ton éveil, ta libération?

Le monde d'en haut est comme le monde d'en bas.

Si l'Inde et ses divinités avaient été dans la pure Lumière comment expliquer que saint Thomas soit allé jusqu'en Inde pour apporter la Révélation, en faisant d'ailleurs tomber plusieurs statues de pierre liées aux divinités des indous. Le Bouddha est d'ailleurs beaucoup plus puissant que ces divinités-là. Tu pourras trouver un peu plus d'informations sur cet être dans mon témoignage. Le nom d'archange du Bouddha, pour répondre partiellement à la question posée par quelques lecteurs, commence bien par un L.

D'ailleurs on pourrait faire la même remarque concernant le Christ. Si tu accueilles une croix chez toi ou une icône du Christ ou une image de la Vierge Marie, tu ouvres une porte entre toi, ta famille et eux. Et alors aussi la même question se pose, comme pour les autres, comment t'assurer qu'ils sont issus de la pure Lumière?

Peut-être auras-tu remarqué que dans un combat il y a toujours souffrance ou blessures ou mort. Dans ce combat entre les ténèbres et la Lumière, deux êtres seuls ont souffert le martyre : Le Christ d'abord, puisqu'il a été torturé par les fouets, les humiliations et le supplice de la croix et Sa maman, la très Sainte Vierge Marie, qui a vu son fils torturé devant ses yeux.

Quel autre dieu ou divinité s'est incarné et a souffert pour la libération de l'homme à ce point?

Dans les religions, l'étude des symboles apporte toujours des informations très intéressantes. Tu auras remarqué par exemple qu'il y a deux symboles très profonds dans le christianisme :

Le premier est la croix, synonyme de souffrance pour la libération mais aussi de résurrection... vaincre la Mort par l'amour inconditionnel qui donne la Vie.

Le deuxième symbole est la Vierge et l'Enfant, synonyme de famille... or depuis la chute originelle, nous, nous avons par notre faute rompu ce lien de famille, comme le rappelle le Christ dans l'Evangile apocryphe de saint Thomas (Logion 11):

"Au temps où vous étiez Un, Vous avez fait le deux ; mais alors étant deux, que ferez-vous ?"

Notre famille originelle s'est incarnée sur Terre il y a deux mille ans pour rappeler à notre mémoire ce qu'elle avait oublié depuis très longtemps... nous étions Un, unis. Il n'y a aucune autre religion ou spiritualité qui propose cette symbolique si forte de famille, symbolique qui, je le répète, s'est réellement incarnée sur Terre!

Le Christ, Dieu fait Homme, mort sur la Croix, ne s'est pas montré dans sa faiblesse ce jour-là, mais dans l'amour inconditionnel, rappelant par sa résurrection que l'amour inconditionnel est plus fort que tout.

Le deuxième type de porte.

Le deuxième type de porte, c'est ton âme! et donc toi-même. Bien que tu aies a priori le contrôle de tes gestes, tu n'as pas le contrôle de tes pensées... Pourquoi?

Un jour où tu seras au calme, à voix-haute, déclare : "Je décide de ne plus penser à quoi que ce soit pendant une minute."

Fais-le! Tu verras; c'est impossible. Beaucoup de pensées s'agitent dans ta tête, ça fourmille... c'est d'ailleurs pour cela que beaucoup de traditions ont instauré toutes sortes de méditations... afin de tenter de pacifier l'esprit... et cela fait écho à cette phrase de l'Evangile de Jean 14-27 :

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne."

Lorsque tu essaies de méditer avec ce brouhaha mental auquel tu fais face, tu as remarqué que les timbres de voix utilisés dans ta tête sont les mêmes que ceux que tu utilises lorsque tu réfléchis à un problème. La conclusion que chacun fait : c'est nous, et uniquement nous, qui nous parlons à nous-mêmes. Cette conclusion est en partie vraie.

Mais il te faut savoir que des êtres de l'Au-delà peuvent interagir avec toi, te parler ou t'implanter des idées en utilisant ton système de voix, notamment par télépathie. Ce n'est pas de la science fiction et tu n'as pas à avoir peur. Sois juste conscient que cela existe. Dans ce monde, une image me vient à l'esprit pour mieux illustrer ce qui te paraît impensable : c'est l'informatique.
Tout ordinateur connecté au web est susceptible d'être forcé et beaucoup d'ordinateurs, pour ne pas dire tous, l'ont déjà été. En général, des virus sont implantés.
Imagine maintenant que ton cerveau, via ton âme, est comme ton ordinateur relié au grand Tout. Si ton niveau de sécurité est faible alors tu es perméable à toutes sortes d'esprits beaucoup plus puissants que toi ou que ceux des hommes en général et tu deviens susceptible de te faire manipuler.
Tu connais déjà un type de manipulation de l'esprit de l'homme par l'homme : pense au matraquage publicitaire pour te forcer à consommer tel type de produits ou à ces journaux peu indépendants qui filtrent certaines informations pour ne te faire voir qu'une partie des choses...

Le monde d'en haut est comme le monde d'en bas.

Mais il est beaucoup plus difficile de déceler les manipulations du monde d'en haut car il utilise ton système de voix et ceux qui y vivent ont des pouvoirs que l'homme n'a pas.

Or comment? Comment est-ce possible que ces êtres qui nous manipulent aient cet accès à nos cerveaux, à nos pensées?

Cela se fait via ton âme et tu commences à percevoir une facette du péché originel :

Tu as laissé rentrer ce qui ne devait pas rentrer!

Voilà pourquoi il est très difficile de revenir vers Dieu le Père, c'est-à-dire vers le Christ car à chaque fois que tu feras un pas vers ton Père dans les Cieux, les forces adverses s'infiltreront en toi pour tenter de te faire reculer. Il y aura tension entre deux chemins et de là naîtra ton libre arbitre. Que feras-tu?

Si le chemin pour se libérer avait été à la portée des êtres humains, le Christ ne serait pas descendu sur Terre et n'aurait pas souffert le martyre. Par son incarnation, Il a fait la moitié du chemin et n'a volontairement pas fait tout le chemin afin que nous prenions part à la victoire et que nous apprenions de nos erreurs. Il m'a fallu du temps pour prendre conscience de ces deux types de portes. Je suis conscient que cela est difficile à croire... et pourtant c'est vrai!

Comment lutter?

Contre le premier type de porte, il suffit de t'en débarrasser. J'ai moi-même jeté ma statue du Bouddha quand je me suis aperçu que les rayonnements qui sortaient de cette statue ne venaient pas de la pure Lumière. Il m'a fallu beaucoup de temps pour faire ce geste. Tu peux lire mon témoignage posté sur le web si tu souhaites plus d'informations.

Contre le deuxième type de porte, rien de tel que la prière associée aux actes. Tu as remarqué que dans beaucoup de traditions les prières sont répétitives. Pense aux mantras par exemple, si tu viens d'une tradition asiatique, ou aux chapelets, ou à la petite prière du coeur si tu es chrétien...

Pourquoi répéter souvent ces prières pendant longtemps?

Chacun, selon sa croyance, va répéter les prières que sa tradition lui propose. Cela permet de se mettre en résonance avec ces êtres qui sont dans l'invisible afin que ces êtres effectuent un travail sur celui qui les prie.

Oui, mais quel travail?

Lorsque tu pries le Christ ou la très Sainte Vierge Marie en récitant par exemple le chapelet, tu récites en continu des Ave Maria et des Pater Noster. Ces prières te pénètrent profondément comme un baume d'amour afin d'apaiser tes blessures, de calmer ta colère, ta haine et de nettoyer les germes de pensées pathologiques que les êtres de l'Au-delà peuvent mettre en toi. Mais cela n'est possible que si tu accompagnes ces prières d'une volonté irréversible de devenir un être meilleur, tourné vers l'amour inconditionnel, la charité, l'humilité et le pardon et que tu mettes cela en pratique dans ton quotidien systématiquement... tu comprends maintenant pourquoi il est très difficile d'être vraiment chrétien...

"Je suis le chemin, la vérité, la vie." Nous avons évoqué des pistes de travail sur le chemin et la vérité. Il nous reste à expliquer la vie.

La vision catholique traditionnellement expliquée par "si tu fais du mal dans ta vie tu iras en enfer, si tu fais le bien tu iras au paradis" ... manque de profondeur et de subtilité. Cela ne tient pas ne serait-ce qu'en regard de la famille, de la culture, de la tradition où tu t'incarnes. Par exemple, il est difficile à un enfant qui naît dans une famille versée dans les larcins ou les vices d'évoluer paisiblement vers la Lumière... en UNE vie. Il est quasi-impossible pour un enfant d'une famille qui n'a pas connu le Christ, élevé dans ses traditions et sa culture de pourvoir accéder à la Révélation... en UNE vie.
Par conséquent, les choses doivent être beaucoup plus subtiles que nous ne l'imaginons et heureusement pour nous.

Donnons ici une piste de réflexion : tu crois être en vie... mais cela n'est qu'une illusion. Ceux qui sont vraiment en vie ont leur nom écrit sur le livre de Vie.
Nous, nous sommes dans une illusion de vie, et notre nom n'est pas encore écrit sur le Livre de Vie. Par notre volonté de devenir des êtres meilleurs, volonté associée aux actes, nous glissons petit à petit vers la porte qui nous mènera à être écrits sur le livre de Vie, c'est ce qu'on appelle la résurrection. Cela prend beaucoup de temps.

Nous discuterons de ce sujet dans un autre texte en y évoquant la réincarnation et la résurrection. Nous verrons que l'Evangile donne un exemple très clair de réincarnation même si elle ne mentionne pas le mot explicitement et nous verrons que réincarnation et résurrection sont des notions complémentaires et non exclusives comme on le croit souvent, surtout dans le monde chrétien.

En conclusion, cette phrase du Christ : "Je suis le chemin, la vérité, la vie" fait écho très fortement à cette phrase de l'Evangile de Matthieu 10-34 :

"Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la Terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l'homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison."

Et je rajouterai si le Ciel me le permet que le Christ est venu aussi séparer définitivement l'homme de sa propre culture et de ses propres croyances pour qu'il évolue du statut d'être humilié vers le statut d'être de pure Lumière.

Tu comprends maintenant qu'il te faudra faire un choix, utiliser ton libre arbitre, t'arracher à ta condition pour soit aller vers le Christ, soit aller contre Lui, soit rester tiède comme dit l'Evangile. Dans tous les cas, il te faudra choisir un camp!